Rechercher
  • Benjamin BLANCHARD

Article de l'Est Républicain sur les portes ouvertes du groupe scolaire le 23 janvier 2021

Au groupe scolaire Sainte-Anne de Lure, les portes ouvertes ont été maintenues avec un protocole sanitaire


Une matinée portes ouvertes s’est tenue samedi matin au groupe scolaire Sainte-Anne. Malgré le contexte sanitaire, le directeur adjoint, Olivier Paque, a souhaité ouvrir ses portes aux parents et enfants afin de les rassurer, dans le respect du protocole sanitaire.

Par Pauline PRIN


Le groupe scolaire Sainte-Anne a organisé des portes ouvertes ce samedi 23 janvier. Olivier Paque, directeur adjoint, et des enseignants ont pris en charge individuellement les parents et enfants intéressés pour s’inscrire pour la rentrée de septembre. Photo ER /Pauline PRIN



« Ce sont des portes ouvertes particulières », confie tout d’abord Olivier Paque, directeur adjoint du groupe scolaire Sainte-Anne. « On a longtemps hésité à les maintenir, car on ne savait pas vraiment si c’était autorisé. On n’avait déjà pas pu faire les portes ouvertes au mois de mars dernier, donc on a décidé de se lancer quand même, tout en respectant les mesures sanitaires », explique-t-il.


« On s’est basé sur la règle des supermarchés »


Cette matinée, qui devait avoir lieu initialement en novembre, a pu se dérouler dans de bonnes conditions ce samedi 23 janvier, grâce à la prise en charge individuelle des parents et leurs enfants.


« On s’est basé sur la règle des supermarchés et on a fixé une jauge maximale de 500 personnes, mais qui sera loin d’être atteinte », précise le directeur adjoint. Les parents et leurs enfants ont donc été accueillis entre 9 heures et midi, au compte-gouttes, et pris en charge au cas par cas par un enseignant. « L’objectif de ces portes ouvertes, c’est vraiment de rassurer les parents comme les enfants, surtout sur le passage de la primaire au collège ».

« Le collège est bien fait et bien structuré. Je trouve que ça donne envie de travailler »


Maud, maman de deux enfants, est venue se renseigner pour la rentrée de septembre, pour sa fille Maïly qui entre en classe de 6e . « On a visité les locaux, le collège est bien fait et bien structuré. Je trouve que ça donne envie de travailler », confie-t-elle. « J’avais un peu peur au départ, mais finalement je suis contente, ça me plaît », glisse la petite Maïly, désormais rassurée. « C’est le passage chez les grands, donc ça fait toujours peur, la 6e ! Mais ça lui a permis d’être rassurée et de voir à quoi va ressembler son futur collège », se réjouit Maud.

Une option sciences expérimentales


Des futurs petits sportifs se renseignent sur les sections sportives, proposées par l’établissement. « Tu pourras choisir entre le VTT ou le rugby », explique un enseignant à un jeune garçon, visiblement intéressé par le sport. « Nous avons également une 6e bilangue anglais/allemand », précise Olivier Paque. « On propose aussi une option sciences expérimentales, qui touche à l’environnement et aux nouvelles technologies », ajoute-t-il. Le collège propose aussi une demi-journée par semaine au cours de laquelle l’élève peut choisir trois ateliers différents.


Même si « l’affluence n’est pas la même que d’habitude », le directeur adjoint se félicite : « On sent les parents rassurés ». Sur la matinée, environ cent familles ont été accueillies dans l’établissement.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout